Kuala Lumpur / Malaisia 2013 / Graffs

P1000951

P1010077

P1000932

P1010073

P1010067

P1010062

P1010062.0

P1010061

P1010052

P1010020

P1010019

P1010018

P1010017

P1010009

P1010008

P1010007

P1010004

P1010002

P1010001

P1000996

P1000991

P1000985

P1000984

P1000975

P1000970

P1000958

P1000952

P1000951

P1000942

P1000934

P1010118

P1010116

P1010117

Publié dans Carnets de voyage, Non classé | Commentaires fermés sur Kuala Lumpur / Malaisia 2013 / Graffs

Concours Culinaire 26 mai 2013

CONCOURS CULINAIRE ADULTE copie

CONCOURS CULINAIRE ENFANTS copie

Publié dans Fête du Picodon à Saoû | Laisser un commentaire

Je l’écrase . Arrêter de fumer , quelques aides …….. et infos

carac_photo_1

Quelques scéances d’hypnose trouvées sur YOUTUBE
les essayer, les pratiquer sans modération…………. si on est motivé …..

« >

masque-anti-pollution-à-vél-594x400

 »

et aussi quelques articles sur SCOOP IT sur le tabac, les risques, les maladies, ….. les remèdes …

Publié dans développement personnel, Non classé, Spiritualité | Marqué avec | Laisser un commentaire

VIDE GRENIER PRINTANIER ET CONCOURS DE L’AFFICHE DE LA FÊTE DU PICODON 2013

Dimanche 24 mars 2013
Vide Grenier printanier dans les rues du village de Saoû organisé par l’association L’Atelier

organisé en partenariat avec le Comité de la Fête du Picodon, il se déroulera le Concours d’Affiches de la Fête du Picodon 2013.

vide-grenier_n

inscriptions au 04 75 43 99 15
ou 06 20 87 18 98

3 euros le mètre pour les adultes
1,5 euros le mètre pour les enfants

buffet-buvette toute la journée !

Publié dans Associations, Fête du Picodon à Saoû, L'Atelier, vide grenier | Laisser un commentaire

Intimités, une exposition de peinture de Tayha N. à la Brasserie Markus Bière à Saoû tout le mois de juillet 2012

Publié dans Saoû | Laisser un commentaire

spectacle théâtral en juin 2012

La Compagnie du trou de Mémoire vous présente son nouveau spectacle « Oldamir Alsmatof » à la salle des fêtes de saoû les jeudi 7 juin et vendredi 8 juin 2012

Publié dans Associations, L'Atelier, Saoû, Théatre | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

VIDE GRENIER ET MARCHE ARTISANAL samedi 24 mars 2012 à Saoû

Passe par le village…….

L’association L’Atelier organise le vide-grenier et marché artisanal du printemps 2012
samedi 24 mars 2012 au profit de projet des jeunes du village et d’une salle mise à disposition par la mairie de Saoû pour les jeunes.
7h / 18h


2 euros le mètre
le même jour se tiendra le concours de l’affiche pour la fête du picodon 2012, venez voter…..

le carnaval des enfants organisé par AIPE aura aussi lieu dès 14h

Toute la journée de nombreux stands, buffet et buvette et animations et bonne humeur.


renseignements et inscriptions au 04 75 43 99 15 et 06 20 87 18 98

Publié dans Fête du Picodon à Saoû, Non classé | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Le Chinlon, un sport favori au Myanmar / Birmanie

Le chinlon (birman : API : /tʃʰínlóʊn/), appelé « cane ball » en jargon anglo-birman, est un sport traditionnel birman qui se joue au pied à l’aide d’une balle de rotin tressé de 12 cm de diamètre. Il ressemble au takraw de Thaïlande et Malaisie.


Jeu populaire

Un nombre illimité de joueurs peut s’intégrer au cercle (plus ou moins grand selon leur nombre) et tenter de garder la balle en l’air en jonglant avec le pied.

Sport de compétition
Six joueurs forment un cercle de sept mètres de circonférence. Chaque joueur doit maintenir la balle en l’air en utilisant une série de trente positions qui mobilisent six surfaces du pied et de la jambe. La partie dure 5 minutes.
Un bon coup de pied marque « un point » et des pénalités sanctionnent le tomber de balle et l’utilisation des surfaces interdites du pied.

Se joue avec un filet et utilise les règles du volley-ball. Seuls les pieds et la tête sont autorisés.
Le peuple du Myanmar a appris à se divertir et à se délasser par des loisirs assez sportifs venant d’antan et qui, seul bémol au tableau, donnent lieu à des paris intempestifs.

Tout d’abord, le jeu de rue individuel ou (souvent) collectif le plus populaire du pays, le Chinlon ou jeu de la balle de canne. Il est pratiqué au moyen d’une petite balle composée de bandes de rotin ou de feuilles de cannes à sucre entrelacées, qui est à la Birmanie ce que le ballon rond est au reste du monde…
Vous l’entendrez retentir à partir de 4 / 5 heures du soir partout dans le pays dans les villes comme dans les campagnes…

Un des passe-temps favori ce jeu a été conçu à l’origine pour restaurer l’assouplissement du corps et l’élasticité du dos et demande une grande agilité, puisqu’il ne se joue qu’avec les jambes, les genoux, des pieds et parfois de la tête.

Le chinlon se pratique de deux manières :
1. Avec un filet, opposant 2 équipes de 3 personnes qui exécutent des passes acrobatiques impressionnantes… Le but étant ici de faire toucher la balle dans le camp adverse
2. Sans filet façon, en dansant de manière gracieuse et virevoltante au centre d’un cercle dont il s’agit de ne pas sortir en gardant la balle dans les airs le plus longtemps possible

Vous remarquerez le style vestimentaire à la pointe de la classe : chaussures ou pieds nus et longyi remonté façon couche culotte de sumo japonais.!

Le son boisé du chinlon vient se conjuguer à celui du Tchuay Tchuay (jeu de plateau avec capsules de bière que l’on voit dans les rues, sur les places), qui retentit du matin au soir.
(informations prises sur le net )

Publié dans Carnets de voyage, Myanmar | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

NAT PWE a spiritual ceremony in Myanmar/Burma/Birmanie : le festin des esprits au Lac Inle (Myanmar 2012)

carte myanmar

arrivé de Bagan par bus, à 4h du matin je suis au Lac Inlé, l’air est frais, très frais même comparé à Yangoon ou Bagan, je marche valise à roulettes dans des rues obscures truffées de chiens curieux (mais pas méchants) à la recherche d’une chambre dans cette petite ville. Après avoir réveillé quelques guesthouse toutes complètes, je trouve enfin une chambre. Je m’installe rapidement, bois du thé, me change et part en vadrouille au hasard dans la ville.
9h : Je trouve enfin le marché que m’a indiqué l’hôtesse de l’hôtel.

Je déambule à loisir dans ce marché couvert où la majorité des stands ou boutiques sont fermées.
J’entends de la musique au loin et me dirige vers la source sonore.

Stupéfait, un petit temple, un patio devant, les musiciens, tout sourire et énergie, je suis le seul touriste (j’en verrai d’autres après).

Pris dans le tourbillon des percussions, les musiciens sont en transe………….. et m’accueillent en souriant, m’invitent à entrer dans le petit temple…….. des regards bienveillants…….. c’est magique ………. je suis hypnotisé ……………

Sous le charme du son, des acteurs, des villageois, paysans touristes… ravis que cette troupe s’arrête ici.

Moment vraiment magique :

Le lendemain ils étaient encore là à refaire la cérémonie, j’y suis encore rseté une bonne partie de lamatinée.
le même soir en repassant vers le temple, la troupe avait tout remballé dans un camion et s’apprêtait à repartir vers un autre village…. on s’est salué ……… j’étais ému……

J’ai ensuite entendu le même type de cérémonie dans un série TV très kitsh diffusée sur l’écran central du bus.
J’ai cherché quelle était cette cérémonie où les hommes travestis en femme appellent les esprits, des offrandes boissons, fleurs, fruits, nourriture, cigarettes etc…………. pour apaiser les dieux…………..

J’ai trouvé ces infos plus précises sur le net :

Ces cérémonies orchestrées par des médiums, les Nat-Kadaw, littéralement « épouses de Nat »,
qui suivant le rythme parfois saccadé et endiablé de la musique, se trouvent petit à petit possédés par Ko Gyi
Kyaw. L’orchestre, le Douriyawaing, est composé d’une batterie circulaire de 9 à 21 tambours, d’une batterie
de gongs parfois également circulaire), de longues claquettes en bambou (qui impriment le rythme), une flûte
au son aigrelet, et divers type de cymbales. Le public se laisse gagner par les débordements joyeux, car lors
d’un Nat-Pwe toutes les audaces sont possibles, ce qui en fait un merveilleux exutoire pour s’échapper du
quotidien plutôt rigide de la population birmane.

Les nats (birman Nat. sont des esprits vénérés en Birmanie (Union du Myanmar) depuis une très haute antiquité, en parallèle avec le bouddhisme. Ils se répartissent entre 37 Grands Nats et tous les autres (divinités des eaux, des arbres, du foyer, etc.) La plupart des 37 Grands Nats sont des êtres humains qui ont connu une mort violente (sein-thei, littéralement « mort verte »). Ils sont de deux types : Les nats inférieurs sont des Devas des six cieux inférieurs, les nats supérieurs procèdent des six domaines supérieurs. Un peu comme les Saints du christianisme, les nats peuvent obtenir cet état pour diverses raisons.

Le culte des Nats est moins répandu en zone urbaine qu’à la campagne, et il est surtout pratiqué par l’ethnie Birmane. De nombreuses maisons abritent un nat sin ou nat ein, qui sont essentiellement des autels des nats. Les villages sont souvent protégés par un nat. Une noix de coco (nat oun) est souvent pendue au pilier central (birman ဥရူတုိင္‌) de la maison, habillée d’un gaungbaung et entourée d’encens : c’est une offrande au nat Min Mahagiri (Seigneur de la Grande Montagne).
Nat pwè à Amarapura (2008)

Les Nats ont des caractéristiques humaines, des désirs et des besoins, ce qui est considéré comme une faille dans le bouddhisme traditionnel. Au cours des nat pwè, fêtes destinées à les apaiser, les nat kadaw (ou nat-gadaw : maîtresses ou médiums des nats) dansent et incarnent leur esprit durant des transes. Le rôle de nat kadaw est souvent rempli par des travestis1. La musique, interprétée par un orchestre (saing waing), augmente l’effet du nat pwè et de nombreux assistants entrent en transe.
Nat ein (autel pour les nats) à Rangoon (2005)

Le culte des nats a précédé l’introduction du bouddhisme en Birmanie. Comme ailleurs en Asie du Sud-Est, il a été fondu dans celui-ci, donnant naissance à une religion syncrétique où Bouddha est le plus grand des nats et où ceux-ci ont veillé sur sa naissance.

cette dernière video où on voit des enfants lors de cette cérémonie, j’adore

Publié dans Carnets de voyage, Musique, Myanmar, Non classé, Spiritualité | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Myanmar

une station balnéaire au Myanmar

je ne donnerai pas le nom de cet endroit, je laisse à chacun, chacune le plaisir de le chercher et aussi d’y accéder.

un petit bout du monde charmant, calme, authentique……… pour combien de temps.??

 

tout un petite population locale sont dès l’aube pour vendre poisson frais et cuisiné sur commande, poissons séchés, cerf volants, location de vélo ou encore de bouées…………… à 10 mn à pied des plages encore désertiques ……………

Publié dans Carnets de voyage, Myanmar | Marqué avec , , | Laisser un commentaire